Home / Tous les articles / XXV – Pourquoi Mr C. a-t-il fait un faux en écriture ?

XXV – Pourquoi Mr C. a-t-il fait un faux en écriture ?

A l’évidence, pour faire passer la voiture pour une voiture de 1904. C’est-à-dire pour une « Brighton car ». Mais pourquoi a-t-il fait ceci en 2003 c’est-à-dire 5 ans après son achat. Voici mon hypothèse : Parce qu’il avait découvert – entre 1999, moment où il a acheté la voiture, et 2003 – que dans la liste « officielle » des archives de la marque il n’y avait que le type « G » qui avait les caractéristiques de moteur de la voiture. Comme le montrera le rapport d’expertise, cette liste n’est pas exhaustive. D’autres types n’y sont pas cités. Du coup, Mr C. a certainement pensé que cela pourrait suffire à faire passer le véhicule pour un type « G » de 1904.

Et c’est comme ça qu’en 2010 il se retrouvait avec : un faux en écriture, une usage de faux et un recel d’usage de faux, ce qui n’est pas prescriptible en droit français Voilà sans doute pourquoi Mr C. n’a jamais voulu remettre la Carte Grise.

Certains indices laissent par ailleurs penser que Mr C. ait tenté de faire passer la Chenard & Walcker pour un véhicule de 1904 au près du « London to Brighton Veteran Car Run ». La voiture avait alors sa première fausse carte grise avec le numéro de série 337. Mais nous n’avons pas de confirmation.

Articles similaires – Chenard & Walcker