Voitures françaises de collection 1937-1951
Vente aux enchères organisée par Osenat à Retromobile Paris, le 3 février 2024.
Détails de la vente sur www.osenat.com

Delahaye 135M

N°801.025 – CABRIOLET GRAND LUXE CHAPRON – 1948

Un sauvetage in extremis

Découverte d'une Delahaye en détresse

Pauvre Delahaye ! En 2009 ; lorsque nous l’avons découverte, elle se trouvait dans un état désespéré.

1948 Delahaye 135M Cabriolet Chapron - En vente en Soft Auction

Un défi de restauration

Néanmoins, même si ce n’était pas très raisonnable – même pas raisonnable du tout – nous avons décidé de nous attaquer à sa restauration.

1948 Delahaye 135M Cabriolet Chapron - En vente en Soft Auction

Renaissance d'une icône du luxe

Aujourd’hui, elle est redevenue le cabriolet Chapron « Grand Luxe » de la fin des années 40 totalement restauré qui a parcouru plusieurs milliers de km depuis sa restauration.

Nous avons reconstitué tant bien que mal son histoire et avons découvert que c’était la seconde fois que la Delahaye échappait à une destruction définitive. En mars 1962, son propriétaire l’avait confié dans ce but à un garagiste pour qu’il la remette à un casseur mais celui-ci lui trouva un acheteur pour … 150 FF !

Delahaye 135M Cabriolet Chapron for sale

Details

De Paris à la Côte d’Azur

Le premier propriétaire de la voiture était M. Leblanc, gérant des « Distilleries de Bretagne et Normandie réunies ». M. Leblanc était installé au 5 rue Lincoln à Paris, à quelques pas de l’avenue des Champs Elysées où se trouvait par coïncidence la vitrine parisienne de Delahaye, juste au coin de la rue Lincoln.

Des documents provenant des archives Chapron montrent que les choix du modèle, des options et des réglages personnalisés avaient été faits méticuleusement. Nous ne savons pas combien de temps M. Leblanc a gardé la voiture, mais nous la retrouvons plus tard en 1963 entre les mains de M. Michel Picard, architecte habitant le Lavandou, dans le sud de la France. Michel Picard la vendit en 1966 pour 150 Francs. La voiture est entrée dans la collection JWA-Classic en 2009. C’était une épave qui n’avait pas été conduite depuis une dizaine d’années.

Cabriolet Grand Luxe

1948 Delahaye 135M Cabriolet Chapron - En vente en Soft Auction - documentation
Fiche d’atelier de Chapron

La Delahaye 135 M 801.025 est l’une des premières Delahaye d’après-guerre, une époque où le renouveau économique a permis à certains d’accéder avec frénésie à des dépenses dont ils avaient dû se priver pendant des années.

La livraison de ce cabriolet « S » amélioré est décrite comme « très urgente » sur la fiche de carrosserie d’Henri Chapron. Et en effet, à peine deux mois après son entrée en tant que châssis, la voiture était facturée à son nouveau et heureux propriétaire.

Il s’agit d’une belle décapotable dans la plus pure ligne « Chapron », à la fois classique et intemporelle. La carrosserie bénéficie de plusieurs options qui justifient le terme  » amélioré  » figurant dans les fiches du carrossier : porte-bagages sur le coffre arrière, pare-chocs  » aviation « ,  » capote sport « ,  » jantes chromées « , ….

Le moteur est de type « M » avec trois carburateurs.

Cabriolet Grand Luxe

Quand la voiture est arrivée en 2009 dans la collection JWA Classic, elle était dans un état de délabrement complet. Mais il s’agissait d’un authentique « Grand Luxe Cabriolet » signé par Chapron et dont le numéro correspondait.

Voitures françaises de collection 1937-1951
Vente aux enchères organisée par Osenat à Retromobile Paris, le 3 février 2024.
Détails de la vente sur www.osenat.com