Voitures françaises de collection 1937-1951
Vente aux enchères organisée par Osenat à Retromobile Paris, le 3 février 2024.
Détails de la vente sur www.osenat.com

Delahaye 135MS coach 1951 Figoni

Delahaye 135MS

N°801.736 – COACH BY FIGONI & FALASCHI – 1951

 

« L’Ultime »

Visibilité en trois-quarts arrière

Cette dernière Delahaye 135 carrossée par Joseph Figoni présente un côté très pratique et très appréciable pour un « coach », c’est sa visibilité en trois-quarts arrière quand on est au volant.

Delahaye 135MS coach 1951 Figoni

Élégance fonctionnelle des années 50

Ces larges vitres de custode que Figoni est parvenu à marier avec les nouvelles lignes désormais en vogue au début des années 50 ouvre en effet une précieuse perspective dans les carrefours en angle aigu. Les innovations technologiques, comme les lève-vitres à vérin électrique, sont finalement appréciables.

Conduite souple et facile

La voiture se conduit avec souplesse et facilité et son entretien reste tout à fait classique. La voiture est dotée d’une pompe à essence électrique qui facilite les démarrages à froid.

Delahaye 135MS coach 1951 Figoni

Details

Le châssis 801736 est probablement entré dans les ateliers de Figoni & Falaschi en janvier 1951.

La voiture est immatriculée 5086 Y 85 le 6 avril 1951 au nom de la société Figoni & Falaschi jusqu’au 3 juillet de la même année. Elle passe ensuite au nom de Joseph Figoni.

Nous avons trouvé un témoignage écrit qui indique qu’il a été présenté au Salon de Paris de 1951.

Le 15 novembre 1951, il conserve son numéro d’immatriculation mais devient la propriété de la société Figoni & Cie.

Enfin, elle trouve un nouveau propriétaire le 22 mai 1953 et prend le numéro d’immatriculation 527 AE 89.

Malheureusement, les registres n’indiquent pas combien de temps cette immatriculation a été conservée ni qui en a été le propriétaire ultérieur.

Nous retrouvons la voiture en Belgique dans le garage d’un célèbre collectionneur de Delahaye, mais nous ne connaissons que le jour où il s’en est débarrassé : le 11 novembre 1982. Combien de temps l’a-t-il possédée ? Impossible à dire. Mais on sait qu’il l’a vendue à un collectionneur néerlandais. Celui-ci la gardera jusqu’en 1998.

La voiture est revenue en France au début des années 2000 et est entrée dans la collection JWA Classic en 2010.

Globalement, l’histoire est claire pour son premier et son dernier propriétaire mais il y a des lacunes entre les deux. Nous continuons nos recherches.

Voitures françaises de collection 1937-1951
Vente aux enchères organisée par Osenat à Retromobile Paris, le 3 février 2024.
Détails de la vente sur www.osenat.com